MSC et Til annoncent un investissement de 700 M€ au Havre

Le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires Christophe Béchu était au Havre ce vendredi 8 juillet pour une visite des nouveaux postes à quai de Port 2000 alors que Til, la filiale portuaire de MSC, investit dans des portiques et le stockage. Le leader mondial du transport maritime conteneurisé contrôle deux des trois terminaux havrais depuis qu’il a acquis la totalité des parts à l’un des derniers manutentionnaires indépendants en France.

Pour son premier exercice après la fusion, Haropa Port franchit le cap des 3 MEVP

L’établissement portuaire, issu de la fusion des trois ports du Havre, Rouen et Paris, a été porté sur les fonts baptismaux il y a moins d’un an. Mais les résultats du premier exercice à grande échelle sont déjà présentés comme une preuve du concept. Alors qu’Haropa Port affiche des perspectives encourageantes sur le conteneur, Til, l’opérateur portuaire de MSC, va contrôler deux des trois terminaux de Port 2000.

Les 21 premiers manutentionnaires mondiaux contrôlent près de 50 % des conteneurs traités

Si le nombre de conteneurs manutentionnés a baissé en 2020 pour s’établir à 802 MEVP, les 21 premiers opérateurs portuaires mondiaux ont accru leur influence pour s’arroger désormais 48,5 % du total mondial, selon les données de Dynamar. À l’image de la domination des ports chinois, les manutentionnaires chinois grimpent dans le classement. Til, filiale de MSC, est l’un des trois rares opérateurs du Top 21 en croissance.

Abidjan lance son deuxième terminal à conteneurs

Le développement des capacités du port ivoirien est enclenché. La joint-venture entre Bolloré et APM Terminals va investir 400 M€ pour construire et équiper le deuxième terminal à conteneurs d'Abidjan. Le Côte d'Ivoire Terminal (CIT) devrait être opérationnel à la fin de l'année 2021. Il va redynamiser la course au changement de dimensions en Afrique de l’Ouest pour capter les lignes interocéaniques.

MSC testerait le Calata Bettolo à Gênes

Selon des médias locaux, l'exploitation du terminal de Calata Bettolo à Gênes, en sommeil depuis ses débuts, pourrait démarrer. MSC envisage d’effectuer des essais d'accostage avec un de ses porte-conteneurs. Il restera cependant ensuite à...

Douala : Le tribunal administratif donne raison au consortium Bolloré-APM Terminals

La justice camerounaise, saisie par le consortium franco-danois Bolloré-Maersk, a annulé l'attribution, pour la période 2020-2035, de la concession du terminal à conteneurs de Douala à Til, l'opérateur portuaire du groupe MSC. Ouverture d'une nouvelle séquence judiciaire en perspective...

Douala : L'autorité portuaire contrainte par un « ordre de la présidence » de suspendre l'attribution de la concession

Le port autonome de Douala devait signer le 31 octobre le contrat de concession du terminal à conteneurs attribué mi-septembre à l'l'italo-suisse Til (MSC), après une longue procédure à l'issue de laquelle des candidats ont émergé et se sont retirés . Il se voit contraint par la présidence de l'État camerounais de suspendre l'attribution du contrat dans l'attente des décisions du tribunal administratif, saisi par le groupe français Bolloré, actuel concessionnaire évincé très rapidement de la consultation.

La valse des opérateurs portuaires à Douala

L’identité du futur concession du terminal à conteneurs du Port autonome de Douala devrait être connu le 17 septembre à en croire la lettre confidentielle Africa Intelligence . Opéré depuis 2005 par le duo Bolloré-APM Terminals (groupe A.P. Møller-Mærsk), évincé très rapidement de la sélection, le contrat expire en décembre 2019. Un dossier épique et peut-être une préfiguration de nouveaux rapports de force dans les ports du continent.

Til/MSC prend le contrôle de l'opérateur turc Marport

Til, la filiale portuaire du numéro 2 mondial du transport maritime de conteneurs MSC, va acquérir auprès de l'armateur turc Arkas 50 % des actions qu'il ne détenait pas encore dans Marport.

Le concessionnaire de Douala, connu le 2 juillet

Une chose est certaine. Il ne s'agira pas de renouvellement, l'actuel concessionnaire (Bolloré-APMT) ayant été écarté du processus. Parmi les soumissionnaires, 5 ont été préqualifiés. Le lauréat sera connu le 2 juillet...

Pages