Le port de Nantes Saint-Nazaire en quête d'un nouveau modèle économique

Le port de la Loire-Atlantique a perdu un tiers de ses volumes en 2021. Sa dépendance aux trafics énergétiques a eu des conséquences considérables sur ses tonnages. Tout en anticipant un retour à la normale dès cette année, il se donne cinq à dix ans pour opérer la mutation de ses trafics.

Après quelques années noires, Bordeaux sort de la nasse en 2021

Avec une hausse des trafics de 10,3 % en 2021, le port de Bordeaux met un terme à une série d’années en berne. Un sursaut d’autant plus intéressant que les flux sont tirés par des filières qui ne sont pas ses socles habituels. Le conteneur continue en revanche de décevoir. « On sort de l’ornière », a annoncé Philippe Dorthe, le président du Grand port maritime de Bordeaux (GPMB) à l’occasion d’une conférence de presse le 25 janvier. Marqué par une baisse...

Près de 1,5 million d’EVP pour Marseille Fos en 2021

En 2021, le Grand port maritime de Marseille voit tous ses trafics progresser. Le tonnage global de 75 Mt, en hausse de 9 % par rapport à 2020, accuse cependant toujours un retard de 5 % comparé à 2019. L’agrandissement des terminaux à conteneurs de Fos est à nouveau envisagé, tandis que des portiques plus grands sont attendus à Mourepiane.

Marseille Fos retrouve son activité d'avant Covid au premier semestre 2021

Il misait sur une sortie du tunnel en 2022. Le Grand Port maritime de Marseille retrouvera peut-être plus vite que prévu la trajectoire de croissance qui était la sienne avant qu’un virus planétaire ne la casse sans préavis. Fin juin, sur la plupart des segments, il a retrouvé ses niveaux de 2019.

North Sea Port remonte la pente

Avec 16,6 Mt manutentionnées au premier trimestre 2021, les ports de Flessingue, Terneuse et Gand égalent le niveau de trafic maritime de 2020 grâce à un jeu d'équilibre entre imports et exports. Une situation néanmoins fragile. Avec 16,6 Mt manutentionn...

Hambourg : un trafic en repli de près de 8 % en 2020

Le premier port allemand a poursuivi fin 2020 la reprise amorcée au troisième trimestre. Sans toutefois parvenir à compenser le fort recul subi en début d’année. Hambourg achève l’année pandémique sur un trafic de 126,3 Mt alors que son potentiel est revu à la baisse. ll ne serait plus que de 9,5 à 13 MEVP à l’horizon 2035.

Bordeaux a perdu 760 000 t de trafic en 2020

Malgré les impacts de la crise sanitaire, le port de Bordeaux est parvenu à se maintenir au-dessus de la ligne des 6 Mt. Le ralentissement de l’activité industrielle dans l’hinterland conjugué à la chute des approvisionnements en hydrocarbures a plus spécifiquement bousculé les importations.

Zeebrugge fait un bond en avant malgré le Covid-19

En ces temps de crise sanitaire, l’annonce a de quoi surprendre: le port de Zeebrugge a cloturé les six premiers mois de l’année sur un bond en avant de 14,5 %. Il le doit surtout aux trafics gaziers. Le trafic roulier a encaissé une baisse de 23 % À 25,1 Mt, Zeebrugge a enregistré le meilleur résultat semestriel de son histoire et parvient ainsi à poursuivre sur la lancée de l’exercice 2019. Cela s’explique en tout premier lieu par la très forte expansion des trafics gaziers, qui ont totalisé pr...

Rotterdam n’a pas plongé au second trimestre

Le leader portuaire européen est parvenu à limiter la casse aux termes des six premiers mois de l’année en dépit de la crise sanitaire. Il a clôturé le premier semestre sur un recul substantiel - mais moins sévère que redouté - de ses trafics. Le conteneur a été le moins affecté par ce ressac.

Pages