International Seaways finalise sa fusion avec Diamond S Shipping

Annoncée en avril, la fusion entre les deux compagnies donne naissance à un acteur majeur dans le transport maritime de produits pétroliers avec une flotte de 100 navires : le deuxième plus grand opérateur de navire-citernes coté à la bourse de New...

Les chargeurs américains exigent une réforme de la loi sur le transport maritime

Soutenant que la congestion dans les ports, les retards de navires, l’escalade des taux de fret et le manque d'équipements révèlent les lacunes du Shipping act, les chargeurs et transitaires demandent au Congrès américain de mettre à jour les réglementations et le rôle de la FMC.

Effervescence autour du transport maritime de CO2 liquéfié

Evergas et Ultragas, deux compagnies danoises dans le transport maritime de gaz, créent la compagnie maritime Dan-Unity CO2 en vue de se positionner sur le transport maritime de CO2 et envisagent un navire-citerne d’un nouveau genre. Les développements se multiplient autour de ce marché naissant, témoignant d’un certain engouement pour un segment jusqu’alors réservé à des opérateurs spécialisés.

Golfe de Guinée : nouvel appel à la mobilisation (militaire) pour éradiquer la piraterie

Alors que la session du Comité de la sécurité maritime de l’OMI, qui s’est tenue du 5 au 14 mai, avait la piraterie dans le Golfe de Guinée à l'agenda, le secteur maritime appelle à une mobilisation collective pour y mettre fin de toute urgence. Les 120 signataires soutiennent que la piraterie pourrait être supprimée avec seulement deux frégates et un avion de patrouille maritime.

HMM a réalisé en trois mois le bénéfice d'une année d'exploitation

La compagnie sud-coréenne a publié à l’issue des trois premiers mois de l’année un bénéfice d’exploitation de 884,25 M$ contre une perte de 1,7 Md$ pour la même période de l'année dernière. Le transporteur sud-coréen bénéficie pleinement de l'arrivée à point nommé de ses mégamax et de son positionnement sur les routes les plus lucratives.

Haro sur les navires de transport de CO2

Les annonces s’enchâssent. Les japonais en avaient ces derniers temps l’initiative. Cette fois, ce sont les sud-coréens qui dévoilent leur projet de navire de transport de CO2 liquéfié. Capter le CO2 à la source, le transporter pour le réinjecter dans des process industriels ou le stocker définitivement, génère de l’intérêt.

Le GNL, carburant d’une transition énergétique de long terme

Bio-GNL et méthanation à partir d’hydrogène décarboné et de CO2 capturé étaient au menu de la convention annuelle de l’Association française du gaz le 23 mars, qui avait pour thème inévitable « la contribution du GNL au climat ». Ces technologies peuvent faire du GNL un carburant totalement propre, ce qu’il n’est que partiellement aujourd’hui.

Bolloré : fret aérien en hausse, flux maritimes en baisse, Afrique en difficulté

Le groupe français a publié des résultats en baisse de 3 % au titre de l'exercice 2020. Les taux de fret aérien ont partiellement compensé le ralentissement des flux maritimes, la baisse des revenus de logistique pétrolière et les difficultés de Bolloré Africa Logistics.

Décarbonation : quel coût pour le consommateur et les intermédiaires ?

« Dans un conteneur avec des baskets du Vietnam, le coût de la décarbonation pour le consommateur se traduirait par environ six cents par paire de baskets », a assuré S ø ren Skou, le PDG d'A.P. M ø ller-Maersk, dans un entretien à la BBC. La question se pose alors que la décarbonation du transport maritime, particulièrement complexe, nécessiterait un investissement de 1,65 trillion de dollars d’ici 2050.

Pages