Les majors pétrolières abattent leur carte verte

Alors que se profile un rendez-vous clef à l'Organisation maritime internationale sur sur le plan d’actions pour tendre vers un horizon neutre en carbone, les trois majors européennes Shell, Total et BP se pressent sur l'autel médiatique pour poser des jalons sur ce qu’elles considèrent comme les carburants de la prochaine génération.

Trafigura propose une taxe carbone à 300 $

Dans une proposition adressée à l'OMI en prévision d’une prochaine réunion du comité environnemental en novembre, le géant du commerce de matières premières propose d'introduire une taxe sur le CO2 comprise entre 250 et 300 $ par tonne. Seul moyen, affirme-t-il, pour combler l'écart de compétitivité entre les carburants à forte intensité de carbone et les alternatives décarbonées.

L’hydrogène, grand perdant du rapport de DNV-GL  

DNV GL-Maritime a publié le 22 septembre la quatrième édition de ses prévisions maritimes à l'horizon 2050. La publication d’une centaine de pages présente les voies possibles de la décarbonation du transport maritime. Seize types de combustibles différents et dix systèmes de technologie des combustibles ont été modélisés. Des perdants et des gagnants.

Toutes les réunions de l'OMI en vidéoconférence

L'OMI a annoncé que toutes ses réunions jusqu'à la fin de l'année auront lieu en vidéoconférence. La 75e session du Comité de la protection du milieu marin (CPMM), qui doit élaborer les mesures à court terme pour que le...

Bruxelles s'attaque à la concurrence déloyale

La Commission européenne a présenté son plan d’attaque pour mettre un terme aux distorsions de concurrence au sein de son marché unique. Les aides d'État consenties aux compagnies et aux chantiers navals asiatiques est un sujet sensible dans l’écosystème maritime européen.

Canal de Suez : les porte-conteneurs ont déserté mais pas les tankers

Selon les données de l'Autorité du canal de Suez, les transits de pétroliers et de vraquiers sont en hausse considérable. Un anomalie du marché au regard des conditions difficiles dans lequel opère le transport maritime qui vient de subir une « triple bastonnade » selon les termes de l’organisation maritime internationale Bimco.

Cette étude que les armateurs français devraient lire

L’étude que viennent de publier des chercheurs de l’Université de Manchester a le potentiel pour réactiver les débats à l’OMI sur la stratégie que le transport maritime doit adopter pour atteindre ses objectifs de décarbonation. Les climatologues valident scientifiquement la pertinence de la limitation de vitesse, la seule qui permettrait de ne pas louper le rendez-vous de 2050. Et ce faisant, donne un coup de griffe à la politique de l’OMI, qui en se polarisant sur les navires neufs ne permettra pas de répondre aux injonctions de l’Accord de Paris sur le climat.

L'ITF invite les pouvoirs publics à ne pas renflouer un secteur endetté

Dans un nouveau rapport, l’International Forum of transport, qui coordonne les travaux sur les ports et le transport maritime pour l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), expose les nombreuses raisons pour lesquelles il serait inconsidéré de transférer sur le secteur public une partie de la dette des transporteurs maritimes.

Covid-19 : Des décrets publiés, des recommandations émises

Dans le cadre de la lutte contre le virus, les dispositions relatives au transport maritime ont été précisées dans plusieurs décrets en France. Le dialogue entre les représentants professionnels et sociaux et les pouvoirs publics se poursuit. Au niveau international, le régulateur du transport maritime a publié une série de recommandations à l’intention des États membres pour que les gens de mer et personnels portuaires obtiennent un statut particulier.

Pages