Décarbonation : l'inattendu coup de semonce de l'AIE

L’Agence internationale de l’Énergie, historiquement associée au pétrole, appelle à ne plus investir dans des projets en lien avec le pétrole, le gaz naturel et le charbon. Dans sa première feuille de route sur la manière dont le secteur énergétique mondial peut atteindre des émissions nettes nulles d’ici 2050, l’organisation internationale est très sceptique sur la capacité du transport maritime à décarboner.

Union européenne : pacte vert et économie bleue

Bruxelles a présenté le 17 mai sa « nouvelle stratégie » en faveur d'une économie bleue durable, qui doit lui permettre d’atteindre les objectifs de son Pacte vert. En réalité, peu de choses nouvelles. Le transport maritime a déjà connaissance de ce qui l’attend. En revanche, de façon moins attendue, les règles sur le recyclage des navires et le démantèlement des sites pétroliers et gaziers offshore vont être révisées.

Uwe Lauber, PDG de MAN Energy Solutions : « Il faudra à un moment donné discuter d'une interdiction des combustibles fossiles »

Le motoriste européen qui équipe près d'un navire sur deux, apporte sa pierre à l’édifice de la littérature traitant de la décarbonation du transport maritime. L’étude qu’il vient de réaliser en partenariat avec l'Institut Fraunhofer de recherche sur les systèmes et l'innovation (ISI) présente quatre scénarios d’anticipation, chacun contenant une issue et des enseignements très différents.

Décarbonation du transport maritime : quand la Banque mondiale s’en mêle 

Le bailleur de fonds international vient de commettre deux volumineuses études sur la transition énergétique du transport maritime. Il recommande aux pays de cesser tout soutien public au GNL en tant que combustible de soute et promeut l’ammoniac et l’hydrogène. Un signal clair et des choix radicaux.

CMA CGM : d’une perte de 229 M€ à un bénéfice de 1,8 Md$ en 2020

Au cours d'une année inédite, le groupe français de transport et logistique a considérablement amélioré ses ratios financiers. Il avait soldé l’année 2019 sur une perte de plusieurs centaines de millions d’euros. Il a tourné la page 2020 sur un résultat net en milliard d’euros. Une meilleure fortune qui a permis de réduire son endettement de 900 M$. L’activité logistique est encore à la peine mais les pertes ont été réduites.

Les dossiers maritimes de la présidence Biden

Comme toutes les grandes économies, les États-Unis entretiennent un lien ténu avec les choses du commerce maritime. Les dossiers commerciaux et maritimes ne manqueront pas pour la nouvelle administration Biden. Ceux dont elle hérite et qu’il va falloir gérer. Ceux dont elle doit s’emparer au risque de heurter la grammaire courante du parti démocrate et de ses alliés. Tour d’horizon des « hot spot » de la nouvelle présidence. Par Paul Tourret, directeur de l’Isemar.

Rodolphe Saadé esquisse une vision de « l'après Covid ​»

Dans une vidéo à l’adresse de ses clients, le PDG du groupe CMA CGM expose quelques réflexions sur une chaîne logistique qu’il va falloir repenser « dans un mode plus résilient » et adapté pour un monde aux échanges internationaux « inévitablement » recomposés.

Alliances maritimes : La Commission européenne confirme leur pertinence

La commissaire européenne à la concurrence, la danoise Margrethe Vestager, a approuvé ce 24 mars le renouvellement, à compter du 1 er avril 2020, du règlement d'exemption par catégorie jusqu'au 25 avril 2024. Ce règlement européen, qui suscite tant de passions, permet aux compagnies maritimes, réunies en alliances ou consortia, dont la part de marché est inférieure à 30 %, de déroger aux règles de concurrence qui prévalent en principe au sein de l’UE.