Le Conseil de l'UE adopte les quotas carbone pour le transport maritime

Les propositions de la feuille de route climatique de l’UE viennent d’être examinées par les ministres européens concernés. À l’issue de négociations marathon, une position commune a été arrêtée. Sans surprise, le transport maritime devra payer pour sa pollution. En revanche, aucune mention n’est faite, dans le texte d’orientation générale, d’un fonds destiné à accompagner financièrement la décarbonation du secteur.

L'UE a compensé ses achats de gaz russe par du GNL russe

Les pays européens continuent de faire le plein d’énergies d’origine russe. La rareté de l’offre mondiale et la faible substituabilité du gaz laissent peu d’options aux consommateurs. Dans le même temps, les négociants s’emparent du diesel russe avant l’interdiction du 5 février car là aussi, les sources alternatives sont limitées.

Première livraison de GNL australien en Europe

Le premier méthanier chargé de GNL d’origine australienne a accosté au port de Rotterdam le 27 novembre. Il s’inscrit dans le cadre d’un contrat d’achat entre la société australienne Woodside Energy et le principal fournisseur allemand d...

Les ports de l'Union européenne ont manutentionné 3,5 milliards de tonnes en 2021

Alors que l’année 2022 touche à sa fin, Eurostat, l'Office statistique de l'Union européenne, publie avec près d’une année de décalage les données concernant les trafics de passagers et de marchandises des principaux ports européens en 2021. Les ports néerlandais restent les maîtres portuaires européens avec 17 % du volume européen manutentionné devant les ports italiens et espagnols. Les ports français sont les grands absents.

Doutes et fébrilité sur le plafonnement du pétrole russe

À quelques jours de l’entrée en vigueur de deux réglementations qui vont provoquer le plus grand déroutement de flux pétroliers jamais observé, les questions sont loin d’être épuisées. Les assureurs, notamment, attendent toujours les détails quant à la mise en œuvre des nouvelles règles. Les risques de contournement et de falsifications des connaissements sont nombreux, alertent-ils, attendant des garanties.

Scorpio, Teekay, Euronav, Ardmore, Norden : le temps des pétroliers

Pour les principaux transporteurs maritimes de pétrole, le troisième trimestre a acté le retour à la rentabilité après une année de pertes et une déprime de deux ans. La perspective de l’entrée en vigueur de l'interdiction européenne d’importer du brut russe à partir du 5 décembre a déplacé des millions de barils de brut de la Russie vers l’Asie et du Moyen-Orient, du Golfe du Mexique et d'Afrique de l'Ouest vers l’Europe, allongeant les distances parcourues. Le secteur est désormais arrimé à la question de l’après-5 décembre.

La Russie peine à réorienter ses exportations de charbon

Depuis que son charbon fait l’objet d’un embargo européen, la Russie a vu ses volumes chuter de 7 %. En revanche, les distances parcourues par les vraquiers se sont allongées en moyenne de 2 012 km. Si la Chine reste le plus gros acheteur du fossile banni, son appétit pourrait avoir une date de péremption.

Le port d'Anvers au cœur de la stratégie hydrogène révisée en Belgique

La stratégie fédérale hydrogène, revue et corrigée, a été présentée à la Maison du port à Anvers, en présence du Premier ministre belge, du ministre fédéral de l'Énergie et du secrétaire d'État à la relance. Le lieu choisi en dit long sur le rôle qu’aura à jouer la zone industrialo-portuaire dans les ambitions renforcées par la guerre en Ukraine.

T&E : « Les navires au GNL ne feront qu'accroître la dépendance énergétique de l’UE » 

En plus d'aggraver le phénomène climatique, le GNL pourrait exacerber la crise de la sécurité énergétique, avance l’ONG Transport & Environment, auteure d’une nouvelle étude à charge. Elle pointe cette fois un non-sens écologique et économique compte tenu des réserves en gaz limitées, des prix qui flambent et du sevrage en gaz que l’UE assigne à ses États-membres.

Pages