Brexit : quels débouchés pour le sucre français ?

Avec le Brexit, le marché britannique risque de se fermer aux producteurs français de sucre et avec lui les 15 % qu'il représente dans leurs exportations. Le salut pourrait cependant venir, au moins pour 2021, du marché mondial qui atteint un déficit record de 3,5 Mt de sucre.

Brittany Ferries suspendue à une réaction de l'État

La quarantaine britannique imposée aux voyageurs en provenance de France a chargé la compagnie bretonne, déjà très fragilisée par le confinement intensif engendré par la crise sanitaire. Brittany Ferries annonce la fermeture de nouvelles lignes entre la France et l'Angleterre afin d’alléger ses coûts d'exploitation. « Assurer sa survie à long terme. » C’est par ces mots que la direction de la compagnie de Roscoff, spécialiste du trafic transmanche, a annoncé de nouvelles...

Brittany Ferries désarme et reconfigure son offre

Les entreprises du transmanche maritime vont-elles être contraintes de se « mettre à la cape » ? La décision britannique est un nouveau défi pour la compagnie française transmanche. Elle fauche une entreprise qui, sans cela, se débattait pour pallier les inconstances du Brexit et les incertitudes de la crise sanitaire. Pierre Karleskind, député au Parlement européen, membre de la commission Transports et tourisme​, demande que le secteur bénéficie du fonds européen de 5 Md€ dédié aux régions impactées par le Brexit.

DFDS envisage de supprimer 142 postes en France

Affectée par les conséquences de la crise sanitaire, qui a assigné à quai une partie de sa flotte, la compagnie de ferry danoise avait annoncé le 29 juin dernier plusieurs mesures de réduction des coûts. DFDS avait alors anticipé un impact sur environ 650 emplois dans l’ensemble du groupe. Elle confirme aujourd’hui. 142 postes à Calais et Dieppe sont concernés.

Liaisons avec le Maroc : Sète espère capter la clientèle espagnole 

Alors que le Maroc a fermé ses frontières aux ports espagnols jusqu'à nouvel ordre, Sète se trouve en bonne voie pour récupérer la clientèle ibérique. Deux départs sont programmés par GNV, les 15 et 20 juillet, vers Nador et Tanger. Mais la situation reste confuse au Maroc, où Tanger vient d'être reconfiné. Les liaisons pourraient au final ne pas être assurées.

 BP annonce la suppression de 10 000 emplois

Le plongeon historique du marché pétrolier en pleine pandémie de coronavirus n’a épargné aucune major au premier trimestre. Toutes ont vu leurs ratios financiers se détériorer à l’issue des trois premiers mois de l'année et annoncé des coupes sévères dans leurs investissements. La compagnie pétrolière britannique avait prévenu qu'il y aurait des suppressions d'emplois d'ici la fin de l'année.

P&O Ferries va perdre 1 100 emplois

La compagnie britannique, en difficulté financière, a annoncé son intention de licencier 1 100 personnes, affirmant que la suspension du trafic de passagers et la baisse du fret pendant la pandémie ont rendu cette décision inévitable. Un porte-parole, cité par la BBC , a évoqué ce préalable comme nécessaire pour que la compagnie puisse traverser la crise.

Le Royaume-Uni, au chevet des compagnies de ferries en difficulté

Le gouvernement britannique a annoncé le 24 avril une aide d'un montant de 17 M£ pour les exploitants de ferries assurant des services de fret sur cinq routes maritimes entre la Grande-Bretagne et l'Irlande du Nord pendant la pandémie. Les ministres des transports britannique, irlandais et français s’engagent par ailleurs à garantir la libre circulation des marchandises et des travailleurs « essentiels » entre les trois pays.

La Grande-Bretagne suspend ses contrôles sur l'IMO2020

Les garde-côtes britanniques n’assureront plus les inspections des navires et les règles sur la prolongation des certificats seront assouplies. De fait, a prévenu la MCA, le contrôle de la réglementation sur la teneur en soufre des carburants marins ne sera plus exercé. L’épidémie rend ces missions inopérantes. La Grande-Bretagne pourrait faire des émules.

Pages