France, Roumanie et Ukraine alliées pour exporter les céréales

Alors que la Russie conteste les exportations de céréales ukrainiennes par voie maritime telles qu'elles ont été cadrées par l'accord d'Istanbul, la France apporte son expertise logistique à la Roumanie pour l'acheminement terrestre de ces céréales.

La déprime des vraquiers témoigne de la récession de la Chine

La Chine, plus grand producteur mondial d'acier, est confrontée à des interruptions répétées de son industrie sidérurgique. Le confinement de plusieurs grandes villes portuaires a fait plonger les exportations de minerai de fer alors que les vagues de chaleur ont généré des coupures d’électricité. Trente-trois villes sont sous le coup de fermetures partielles ou totales. Le Congrès du Parti communiste, à partir du 16 octobre, devrait de surcroît influencer la demande intérieure de minerai de fer et d'acier.

Céréales : l'absence de la mer Noire dope les blés français

Quand la Russie et l'Ukraine se battent, les blés français dansent. Le quart des volumes exportables est déjà sorti. Mais les deux géants sont de retour, l'Ukraine grâce au corridor mis en place, la Russie en bradant ses grains. Les récoltes en cours au Canada et à venir dans l'hémisphère sud ouvrent des perspectives rassurantes.

En sortant du vrac sec, Louis Dreyfus Armateurs met un point final à une longue histoire

Avec LDA, la France a rendez-vous avec son histoire maritime et industrielle. Il ne peut en être autrement quand il s’agit de la plus vieille compagnie maritime du pays. Louis Dreyfus Armateurs aura accompagné les grands mouvements du vrac à la française. Et contribué à écrire tout un pan de l’histoire du charbon et de la sidérurgie. Aujourd’hui, l’entreprise a largement opéré sa mue vers des services industriels en mer à haute valeur ajoutée, nouvel horizon du shipping en Europe.

L'accord entre Moscou et Kiev sur les exportation de céréales compromis

L’accord signé entre la Russie et l’Ukraine pour permettre la reprise sécurisée des exportations de céréales sous l’égide de l’ONU et de la Turquie a déjà été violé. Plusieurs missiles multi-rôles se sont abattus le 23 juillet sur une usine de traitement de céréales, pourtant concerné par l’accord signé par Kiev et Moscou.

Céréales : explosion du transport maritime frauduleux en mer d'Azoz selon Windward

Alors que l’accord signé entre la Russie et l’Ukraine pour permettre la reprise sécurisée des exportations de céréales sous l’égide de l’ONU et de la Turquie a déjà été violé, un phénomène de contrebande de céréales organisé en mer est de plus en plus probant. La société Windward, qui utilise l’intelligence artificielle pour fournir des données sur le transport maritime et les activités portuaires, l’a mesuré.

Conteneurs en perte de vitesse et GNL dopé à Rotterdam au premier semestre

Ralentissement général de la croissance économique, inflation des prix des denrées alimentaires et des énergies, impacts de la guerre en Ukraine sur les échanges énergétiques avec la Russie, perturbations continues en mer... C’est cette ambiance générale que devraient refléter les trafics semestriels des ports les plus connectés avec l’économie mondiale. Rotterdam n’échappe pas au retournement de tendances.

Les importations de charbon se frayent un chemin vers l'Europe

Dernière illustration en date des temps troublés et signe de la confusion encadrant les marchés de l’énergie, les importations de charbon commencent à affluer vers l'Europe. Une réplique à la ruée pour compenser les pertes du gaz russe.

Le vrac sec au cœur d'une crise alimentaire mondiale

Alors qu’une crise alimentaire mondiale se profile, Vladimir Poutine s’est montré disposé au cours d’un entretien téléphonique le samedi 28 mai avec le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz à permettre la reprise des livraisons de céréales ukrainiennes. La mer Noire n'est pas seulement un « grenier à blé » mais est aussi l'un des 14 points mondiaux par lesquels transitent des quantités importantes de produits agricoles. Loin d’être évidentes, les alternatives ne favorisent pas le transport maritime.

Céréales : les ports et les marchés s'organisent pour pallier la mer Noire

L’Inde, qui a l’avantage d’être à cette période de l’année le seul fournisseur de blé au monde, s'affirme en l’absence de la première zone d’exportation mondiale pour les céréales. En avril, le continent a exporté 1,4 Mt de blé contre à peine 240 000 t il y a un an. Toutefois, les chargements ukrainiens, notamment de maïs, s’organisent en passant par Constanta en Roumanie et Varna en Bulgarie.

Pages