2023, année décisive pour le choix des carburants de la prochaine génération de navires 

Les propriétaires de navires devront finaliser dès cette année des décisions d'investissement qui auront un impact sur les émissions de gaz à effet de serre pour les 25 à 30 prochaines années, soit la durée de vie d'un navire. Á en juger par le bilan des commandes passées l’an dernier, des arbitrages commencent à s’opérer. Les investissements dans les carburants alternatifs ont contribué à hauteur de 6 % à l’augmentation en valeur des commandes.

Les livraisons de vraquiers au plus bas en 2024

Le carnet de commandes des vraquiers ne représente que 7 % de la flotte existante. En 2024, les livraisons de vraquiers atteindront leur plus bas niveau en 19 ans. Cette perspective, estime l’organisation maritime, devrait favoriser les nouvelles commandes, selon le Bimco.

Corridor céréalier : Moscou reprend sa participation

Après s’être retiré de l'accord sur les céréales en réponse aux attaques de drones contre sa marine, le Kremlin a annoncé le 2 novembre avoir obtenu les garanties nécessaires pour reprendre la mise en œuvre de l'initiative qui permet de faire sortir en toute sécurité les grains et denrées alimentaires, si vitales aux pays en voie de développement.

Moscou suspend l'accord sur l'exportation des céréales

Après avoir menacé à plusieurs reprises de dénoncer l’accord de juillet sur les exportations de céréales ukrainiennes, vitales pour l'approvisionnement alimentaire des pays pauvres, la Russie a annoncé le 29 octobre suspendre sa participation après l'attaque de drones qui a visé des navires russes en Crimée.

La Russie peine à réorienter ses exportations de charbon

Depuis que son charbon fait l’objet d’un embargo européen, la Russie a vu ses volumes chuter de 7 %. En revanche, les distances parcourues par les vraquiers se sont allongées en moyenne de 2 012 km. Si la Chine reste le plus gros acheteur du fossile banni, son appétit pourrait avoir une date de péremption.

Des records pourraient être battus sur le marché S&P en 2022

L’année 2022 pourrait être celle de tous les records. Selon le dernier rapport du courtier maritime Intermodal, le marché des navires d'occasion est en feu depuis neuf mois, avec des milliers de navires qui ont changé de mains, surtout du côté des pétroliers et des vraquiers. Les deux marchés surfent sur les incertitudes liés à l'approvisionnement en énergies dans un contexte de pénurie aiguë.

Les retards d'inspection limitent les exportations ukrainiennes de céréales

Les procédures administratives entravent le fonctionnement du corridor maritime céréalier qui doit permettre de sortir les céréales bloquées en Ukraine depuis février. Depuis le 1er août, date de l’entrée en opérateur, seul un tiers du stock a pu être expédié. En cause, le manque d’anticipation des exigences à bord et le sous-dimensionnement des équipes chargées d’inspecter les navires en Turquie.

Les géants miniers misent sur le GNL et les biocarburants

BHP Group entend réduire de 40 % l'intensité carbone de ses affrètements d’ici à 2030 et Rio Tinto s’est engagé à diminuer de 40 % les émissions liées à l’ensemble de ses activités d'ici 2025. Les deux géants miniers s'appuient sur le GNL et les biocarburants pour y parvenir. À condition que le soutage en Asie se développe, ont-ils posé à l’occasion du Singapore International Bunkering Conference and Exhibition. Ils peuvent en tout cas compter sur un marché porteur pour de nombreux minerais s’ils se fient aux projections que le gouvernement australien vient de publier.

France, Roumanie et Ukraine alliées pour exporter les céréales

Alors que la Russie conteste les exportations de céréales ukrainiennes par voie maritime telles qu'elles ont été cadrées par l'accord d'Istanbul, la France apporte son expertise logistique à la Roumanie pour l'acheminement terrestre de ces céréales.

La déprime des vraquiers témoigne de la récession de la Chine

La Chine, plus grand producteur mondial d'acier, est confrontée à des interruptions répétées de son industrie sidérurgique. Le confinement de plusieurs grandes villes portuaires a fait plonger les exportations de minerai de fer alors que les vagues de chaleur ont généré des coupures d’électricité. Trente-trois villes sont sous le coup de fermetures partielles ou totales. Le Congrès du Parti communiste, à partir du 16 octobre, devrait de surcroît influencer la demande intérieure de minerai de fer et d'acier.

Pages