Conteneurs : le retour des tensions sur le front européen

Face à un marché en ébullition, les chargeurs et les transitaires européens demandent aux autorités européennes de la concurrence d'intervenir. Dans un courrier conjoint, l'Association des transitaires et le Conseil des chargeurs européens font part de « conditions déraisonnables » dans l'acceptation des réservations et des tarifs bien supérieurs à ceux convenus dans les contrats.

Un fonds de 5 Md$ pour décarboner le transport maritime

Huit des principales associations internationales d'armateurs sont prêtes à mettre sur la table 5 Md$ pour alimenter un fonds de recherche sur les technologies et carburants décarbonés. Si l'initiative se concrétisait, il s’agirait du premier programme d’expérimentation collaboratif d’une telle ampleur dans le domaine du transport maritime international. Il serait abondé par les compagnies maritimes à raison d'une contribution obligatoire à la R&D de 2 $ par tonne de carburant. Ils détaillent leurs propositions dans un document. Modalités, gouvernance, financement...

Alliances maritimes : La Commission européenne ne veut rien changer

La Commission européenne a proposé un renouvellement pour quatre ans, sans modifications, du règlement permettant aux transporteurs maritimes de déroger aux règles de la concurrence qui prévalent en principe au sein de l'UE. Après avoir entendu toutes les parties prenantes, elle a estimé que cette immunité exceptionnellement accordée remplissait bel et bien l’objectif pour lequel elle a été aménagée. Les « antis » ne désarment pas. D'autant qu'elle a assorti sa décision d'une réserve allant jusqu'au 18 décembre...